La question de l'homosexualité

Publié le

A l' heure où l'on voit que les grandes puissances, font la course à qui légalisera en premier le mariage pour tous, nous devons nous chrétiens rester ferme aux ordonnances de la bible.

La question de l'homosexualité , est un débat qui n'a pas fini de faire couler de l'encre. D'un coté ceux qui défende l'idée qu'un Dieu d'amour, ne peut détester des êtres parce qu'ils s'aiment, et de l'autre ceux qui défende bible en main, l'interdiction pure et simple de tout élan émotionnel ou sexuel vers le même sexe.

L'homosexualité est présent à travers toute la bible comme un acte banal de perversité, mais a toujours été considérer comme un acte infâme.

Lévitique 18.22

Tu ne coucheras point avec un homme comme on couche avec une femme. C'est une abomination.

Pour les croyants défendant l'homosexualité, ils prennent souvent l'exemple de David et Jonathan, dans le livre de 1Samuel, qui est le récit de l'amitié très profond qui relit ces deux hommes.

Mais si l'on veut être sincère à soi, pensez vous que Dieu aurait permis à David, ascendant direct du Messie, de tremper dans une relation que Dieu à tellement en horreur.

Souvenez vous de la sentence de Sodome et Gomorrhe adeptes d' homosexualité dans Genèse 19.

Alors vous allez dire que Jésus est mort sur la croix que nous ne vivons plus sous la loi de Moise, mais sous la grâce.

Mais n'oublions pas q'une interdiction donnée par Dieu demeure, les abominations d' hier sont ceux d'aujourd'hui et seront ceux de demain jusqu'au retour de Jésus, car Dieu ne change pas.

Les chrétiens primitifs tel Paul ou d'autres apôtres, vivaient dans une société ( Grèce ) ou l'homosexualité et d'autres vices étaient permises et courantes.

Dans la lettre aux Corinthiens, on y lit que

1 corinthiens 6.10

ni les efféminés, ni les infâmes, ni les voleurs, ni les cupides, ni les ivrognes, ni les outrageux, ni les ravisseurs, n'hériteront le royaume de Dieu.

Romains 1: 27

et de même les hommes, abandonnant l'usage naturel de la femme, se sont enflammés dans leurs désirs les uns pour les autres, commettant homme avec homme des choses infâmes, et recevant en eux-mêmes le salaire que méritait leur égarement.

L'homosexualité est une perversité du plan divin, qui avait créer l'union charnelle, comme un acte fécond, qui devait se faire entre deux personnes de sexe différent.

Genèse 9:7

Et vous, soyez féconds et multipliez, répandez-vous sur la terre et multipliez sur elle.

Genèse 2: 24

C'est pourquoi l'homme quittera son père et sa mère, et s'attachera à sa femme, et ils deviendront une seule chair.

Homme + Femme = enfant, la seule chair qu'explique Genèse.

Restez ferme sur votre foi, et ne vous laissez pas influencer par ce système de ces choses, qui agissent tous contre les lois divines. Le monde animal, végétal, et humain suivent tous un seul modèle divin :

masculin + féminin = génération future.

Alors préférez vous vous conformez à des lois divines ou humaines ?

Publié dans Raisonnement

Commenter cet article